lipn

Laboratoire d'Informatique de Paris Nord

UMR 7030, Université Paris 13, 99 avenue Jean-Baptiste Clément, 93430 Villetaneuse

up13 cnrs

Collaborations

Collaborations universitaires :
  • Université Fédérale de Rio de Janeiro (Brésil, Nelson Maculan)
  • CIRRELT (Canada)
  • University of British Columbia (Canada, Nathan Krislock)
  • École Centrale Pékin (Chine, Yu Lei)
  • HUST (Chine, Hai Jin, Xuanhua Shi, Wuhan)
  • Université de Milan (Italie, Alberto Ceselli)
  • Université de Bologne (Italie, Roberto Baldacci)
  • RIKEN (Japon, François Bérenger)
  • Univ. de Tsukuba (Japon, Daisuke Takahashi)
  • Institut d'Informatique Théorique et appliquée, (IITiS-PAN), Académie des Sciences (Pologne, Tadeusz Czachórski)
  • École Supérieure des Sciences et Techniques de Tunis (Tunisie, Mohamed Jemni)
  • Université d'Economie d'Izmir (Turquie, Cüneyt Güzeliş)
  • Dokuz Eylül University (Izmir, Turquie, Güleser Kalaycı Demir)
  • University of Illinois in Urbana Champaign (USA, Franck Cappello etc)
  • University of Colorado in Denver (USA, Julien Langou)
  • École Centrale Paris (Frédéric Magoules)
  • École des ponts et chaussées (Frédéric Meunier)
  • ERMES Université Paris 2 (Naïla Hayek)
  • INRIA (Franck Cappello à Saclay, Jérôme Malick à Grenoble)
  • LAAS Université de Toulouse (Sandra Ulrich Ngueveu)
  • LACL Université Paris Est Créteil (Nihal Pekergin)
  • LIX (Léo Liberti, Claudia D'Ambrosio)
  • SAMM Université Paris 1 (Joël Blot)
Collaborations industrielles :
  • Nexedi (Jean-Paul Smet) dans le cadre du projet Résilience, qui regroupe une dizaine de PME franciliennes et 3 universités.
  • Bull dans le cadre de l'achat d'un cluster de calcul à Paris 13
  • AIR Liquide (1 postdoc)
  • EDF en collaboration avec LIX (2 postdocs)
  • Médiamobile en collaboration avec LIX (1 thèse CIFRE)
  • SNCF (2005-2007)

Projets

L'équipe AOC dispose de trois caractéristiques majeures. Tout d'abord, sa double compétence en Optimisation Combinatoire et en Calcul Distribué permet l'émergence de thématiques se situant à l'interface de ces deux communautés. Ensuite, la largeur de son spectre scientifique sur ces deux domaines lui donne vocation à contribuer significativement à leur avancée. En effet, au moment de sa création, l'équipe a développé plutôt des recherches pointues dans des domaines privilégiés de l'optimisation combinatoire et du calcul distribué. Elle a depuis intégré plusieurs nouveaux membres, recrutements qui se traduisent déjà sur le quadriennal qui s'achève par l'enrichissement des problématiques abordées et des collaborations extérieures. Nous continuerons naturellement à travailler sur les thèmes de recherche pour lesquels notre expertise est reconnue, et qui caractérisent notre équipe, en particulier, les méthodes exactes et approchées pour l'optimisation combinatoire, la réoptimisation, le calcul haute performance, l'approximation, le « cloud ». Néanmoins, cette politique de recrutement, sur des thématiques bien choisies (polyèdres et graphes, programmation semie-définie et calcul parallèle), traduit avant tout la volonté de situer plus souvent les recherches menées par l'équipe à un niveau plus général de ses deux grands domaines et leur interface, en initiant des problématiques moins pointues mais peut-être plus ambitieuses. C'est dans le cadre de cette évolution que s'inscrit les projets de l'équipe :

  • Formulations étendues
  • Reformulations, décompositions et résolution automatique
  • Approches non-linéaires et polyèdres
  • Robustesse et large échelle
  • Problèmes d'optimisation combinatoire pour les algorithmes distribués
  • Projets complémentaires de l'équipe : Modélisation et contrôle optimal des réseaux de gênes, Calcul numérique parallèle.

Enfin, l'équipe travaille dans un souci constant d'échange et d'applicabilité. D'une part, elle développe des thématiques originales en lien avec des domaines connexes tels que le traitement des images, la fouille de données, le calcul scientifique et la spécification de protocoles. L'équipe à ce titre souhaite renforcer ses collaborations actuelles avec le LAGA, le L2TI et les équipes A3, RCLN et LCR du LIPN. D'autre part, le souci d'applicabilité se traduit par l'acquisition d'une connaissance fine de domaines d'application privilégiés tels que le transport, la conception de réseaux et la distribution à large échelle, ainsi que par la production de logiciels et d'intergiciels, qui permettent un transfert vers le monde socio-économique. Citons dans ce cadre notre inscription dans la fondation PGMO « Gaspard Monge Program for Optimization and operations research », qui a vocation à favoriser l'échange entre les entreprises et les laboratoires de mathématiques et d'optimisation d'Île-de-France sur des thèmes tels que l'énergie. Cet effort de transfert et de travail en collaboration avec des partenaires industriels, s'il n'apparaît pas explicitement parmi les thèmes constituant le projet de l'équipe, sera lui aussi poursuivi dans la continuité des démarches actuellement menées.

pres

w3c-xhtml